dimanche 15 septembre 2013

Le livre et l'épée d'Antoine Ruaud


Tome 1 : La voie de la colère




Présentation de l'éditeur : An 10 de la République, dans la cité portuaire de Masalia.
Dun-Cadal n’est plus que l’ombre de lui-même. Trahi par ses amis et accablé par la mort de son apprenti, celui qui fut le plus grand général de l’Empire déchu passe désormais son temps à boire dans une taverne.
Il s’est détourné de la politique, des aventures, et même de l’Histoire. Mais l’Histoire n’en a pas fini avec lui.
Viola est une jeune historienne à la recherche de l’épée de l’Empereur, symbole de l’ancien régime. Elle sait que Dun-Cadal est la dernière personne à avoir été en possession de la précieuse relique, qu’il aurait cachée pendant les dernières heures de la révolution.
Curieusement, c’est lorsqu’elle met enfin la main sur l’ancien chevalier que débute une série d’assassinats. L’un après l’autre, tous les anciens alliés de Dun-Cadal sont abattus par un homme qu’il a bien connu : l’assassin personnel de l’Empereur. L’ex-général en est convaincu : aucun de ces événements n’est le fruit du hasard. Dans l’ombre se dessine une conspiration qui va bouleverser le destin de chacun. Des secrets vont être révélés au fur et à mesure que Dun-Cadal va raconter son histoire. La véritable histoire.




Un récit présenté de manière totalement addictive

Je ne vous ferai pas durer le suspense plus longtemps : ce premier tome, ce premier roman, fut pour moi un coup de coeur véritable. Et ce coup de foudre fut provoqué en premier lieu par la construction en elle-même du récit. Antoine Ruaud, par son tout premier livre, nous montre qu'il a la maîtrise innée de son manuscrit. Et croyez moi, c'est une vraie symphonie qui s'ouvre devant nous.

Nous avons là une quête plutôt simple qui est de trouver une épée, ce qui fait déjà vibrer en moi l'appel d'Excalibur si longtemps recherché lorsque j'étais petite. Plutôt que de nous narrer l'histoire de l'objet, l'auteur a fait ce parti pris de trouer un vieillard qui, avec un sursaut de dignité, va nous raconter ce qui s'est vraiment passé depuis une célèbre bataille, jusqu'à la chute de l'Empire. S'ouvre alors un rythme de récit très intéressant, composé des actions de notre historienne novice, des récits de Dun-Cadal et aussi des pensées de celui-ci. Mais l'auteur décide après une révéléation que Dun Cadal n'a pas une vision assez fine des évènements, aussi il offre un autre point de vue, avec, en rappel, les pensées du vieux soldat.

Et là, je vous vois venir, vous pensez que cela va nous faire une redite. Pas du tout, cette construction du récit va en effet vous permettre d'approfondir une intrigue beaucoup plus complexe qu'au prime abord. Ce schéma narratif vous permettra de vous immerser petit à petit et de vous impliquer émotionnellement à un point beaucoup plus important. Par un simple effet de style, Antoine Ruand va surgir dans votre intimité pour la projeter dans celle des personnages du roman et rien que par ce tour de main, un grand auteur est né !


La Voie de la Colère, une histoire d'amour filial au milieu d'enjeux politiques

Comment détruire un homme ? Comment l'amener à emprunter la voie de la colère? C'est ce que l'auteur va nous raconter à travers ce premier tome. Nous sommes présentés à Dun Cadal, l'homme qui a été l'assassin personnel de l'Empereur puis qui est devenu par la suite le grand Général de l'Empire. Cet homme n'est pas versé dans l'art des lettres et dans l'art subtil des intrigues politiques. Cet homme et corps et âme à son Empereur car il a supprimé des vies uniquement pour lui, puis pour l'Empire. On sent un lien extrêmement fort entre ces deux hommes, une admiration sans bornes pour l'Empereur.

Mais voilà, Dun Cadal se retrouve, au détours d'une bataille, seul avec un jeune garçon dont on ne sait rien. Ces deux êtres vont s'apprivoiser au cours du récit, l'amour que porte Dun Cadal envers lui va être si profond, sa foi si pure qu'il va remplacer son ancien pilier de vie : L'Empereur. Cette force nouvelle va transformer irrémédiablement le Général, le poussant à faire des actions héroïques, le poussant au coeur de l'Histoire.

Alors comment se fait-il que Dun Cadal soit devenu un vieil ivrogne à l'an 10 de la République ? Qu'a-t-il perdu au milieu de cette Révolution? L'Empereur, ou le jeune garçon? C'est l'exploration de la Voie de la Colère, la voie qui est contraire à ses principes de chevalerie, que vous saurez comment Dun Cadal en est arrivé là. Et c'est ce récit poignant qui vous bouleversera au milieu des intrigues politiques qui vont façonner la République. Une véritable entrée dans l'Histoire par l'histoire.

En bref, un roman à découvir, une histoire à vivre, des hommes à connaître, une voie que vous explorerez peut être. Un grand merci à Babelio pour m'avoir permis de découvrir ce livre et à Bragelonne pour éditer cet auteur et pour m'avoir sélectionnée pour le lire.

Et parce qu'elle a toujours un avis différent du mien, ce qui rend toujours nos avis lectures complémentaires. Et puis, on a bien papoté pendant cette lecture, voici l'avis de Candy

2 commentaires:

  1. C'est clair que l'auteur est super doué :) j'ai adoré aussi mais c'est de Grenouille que je suis méga éprise lol
    Une très belle découverte je suis ravie de cette lecture :)
    Je veux la suite !!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi !
      (quoique, faut pas le dire à Jamie, il va être jaloux :p) ^^

      Supprimer