jeudi 9 octobre 2014

Voyage au centre de la terre de Jules Verne






Présentation de l'éditeur : Dans la petite maison du vieux quartier de Hambourg où Axel, jeune homme assez timoré, travaille avec son oncle, l'irascible professeur Lidenbrock, géologue et minéralogiste, dont il aime la pupille, la charmante Graüben, l'ordre des choses est soudain bouleversé. Dans un vieux manuscrit, Lidenbrock trouve un cryptogramme : Arne Saknussemm, célèbre savant islandais du XVIe siècle, y révèle que par la cheminée du cratère du Sneffels, volcan éteint d'Islande, il a pénétré jusqu'au centre de la Terre ! Lidenbrock s'enflamme aussitôt et part avec Axel pour l'Islande où, accompagnés du guide Hans, aussi flegmatique que son maître est bouillant, ils s'engouffrent dans les mystérieuses profondeurs du volcan...







Encore un livre de mon enfance.

Il faut savoir que, peut être à raison, peut être à tort, on n'est pas là pour juger, ma famille considérait que lire des classiques devait faire partie de mon éducation. Alors mon grand père était plutôt Hector Malot, mon autre était plutôt Emile Zola, ma maman, elle aime bien Jules Verne. Et cela s'est vite vu dans ma bibliothèque. Et je pense que c'est aussi pour cela que j'aime autant de genres, parce que j'ai eu beaucoup d'influences lecture.

Je me sentais d'humeur morose et cela voit tout de suite car dans ces cas là, je me mets en mode cocooning. Et c'est tout naturellement que je me suis tournée vers un livre de mon enfance. Pas un de mes préférés, cela dit, mais un quand même : Voyage au centre de la terre.

Jules Verne et moi, cela a toujours été une belle amitié car même lorsque le roman n'est pas un coup de coeur, je me laisse porter par ses mots, tout simplement. Et automatiquement, je me souviens de la première fois que je l'ai lu. C'était un été dans la Drôme où, comme tous les ans, je partais en camping avec mon grand père, dans sa vieille caravane. Souvent, le soir, je restais devant l'auvent, je m'asseyais auprès d'un arbre et sous les crissements des cigales, je lisais. C'est cette ambiance que j'ai aussi retrouvé : l'odeur de lavande, le bruit de l'eau et le bruit d'une partie de carte des adultes.


Voyage au centre de la terre a été une source d'inspiration folle pour notre génération

Oui, je sais, on pourrait dire cela de tous les Jules Verne. Mais quand on voit le nombre d'adaptation cinématographiques, séries, des allusions, des reprises dans des dessins animés voire dans d'autres films. Il faut le dire à un moment donné, Voyage au centre de la terre a marqué notre imaginaire, même si l'écriture si particulière de Jules Verne ne plaît pas à tout le monde.

Ce roman aspire au voyage, mais aussi il s'interroge sur ce qu'est devenue la faune et la flore de notre terre du temps des dinosaures. On se demande forcément d'où l'on vient et l'auteur va au centre de tout, dans le cocon universel : le ventre de la terre. A cela, il tente de trouver un moyen scientifique d'y accéder (avec les connaissances de l'époque) et il nous sert tout ceci sur un beau plateau d'argent.

Une belle aventure que ce livre là. Si vous aimez le mélange des genres, ce livre reste pour vous :)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire