lundi 15 mai 2017

La guerre des serpents, tome 2 : l'ascension d'un Prince Marchand de Raymond E. Feist




Présentation de l'éditeur : De retour de Norvindus, où il a obtenu pour le compte de la Couronne de précieux renseignements sur les agissements des Panthatians, Roo s'est vu gracié par le prince Nicholas du crime qui entachait son passé.
Repartant de zéro, mais avec une détermination et une audace nouvelles, le jeune homme se jure de devenir l'un des marchands les plus riches de Krondor. Hélas, au grand jeu du commerce, les nouveaux venus sont rarement bien accueillis. Si la plume remplace l'épée, si le paraître tient lieu de force, et si les armées se comptent en carrosses, l'ascension d'un prince marchand est une lutte qui peut se révéler aussi mortelle qu'une campagne militaire.








Moi qui pensais naïvement qu'on allait se reposer dans ce tome

Mais j'avais oublié  qu'on lisait du Feist alors j'ai dû essuyer quelques nuits avec des heures de sommeil réduites.  Vous allez me dire que finalement, j'y ai pris du plaisir mais je dois avouer que ma semaine de travail diurne, le vrai de la vraie vie fut un peu plus compliqué.  Et je dois avouer que je me suis réveillée une paire de fois avec un peu de bave qui traînait vers le livre. Je n'en suis absolument pas fière mais le résultat en vaut la chandelle. Par contre, vous attendrez un petit peu parce que je dois attendre une copine de lecture pour la suite


Et donc, que se passe très il donc ? On suit les aventures de Roo,  le meilleur ami d'Éric.  Souvenez vous que les deux compères ont failli être pendus et qu'ils sont partis guerroyer très loin pour obtenir leur grâce.  Chose que, ils ont obtenus. Eric s'engage dans l'armée  et Roo s'engage dans la voix du commerce. On a les bases du bouquin. C'est parti.


Comment gagner la guerre par le commerce 

Feist nous démontre qu'il s'y connaît dans l'art de la guerre et dans l'art de la stratégie.  Et je dois dire que dans ce tome de la guerre des serpents je me demandais un peu en quoi suivre l'ascension d'un marchand va nous aider à  influencer l'intrigue principale.  Et bien dites moi que Feist va vous démontrer royalement que le commerce peut aider à l'effort de guerre.  Qui plus est, on va découvrir encore des coulisses de Krondor, un univers que j'aime par dessus tout et ça,  ça n'a pas de prix !

Par contre, je dois dire que le personnage de Roo, même s'il est attachant, me mets hors de moi. Mais quel mufle avec sa femme , bordel ! Autant me dire que c'est un mariage arrangé depuis le début,  OK.  Mais bon. Y a des limites à  tout tout de même.  Roo fait tout pour être au sommet des commerçants et je dois dire qu'il n'y a aucune concession faite à  ce sujet. Il est beaucoup plus intelligent, voire retors que je ne le pensais. Cela présage un beau bordel pour la suite. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire